Le Besoin en Fonds de Roulement ( BFR) et les clients

mintips

Le Besoin en Fonds de Roulement (le BFR) est un indicateur financier important. Il n’est pas réservé aux imminents financiers, ni même aux grandes sociétés. Il peut s’avérer très utile chez les indépendants et PME. Par ce post, nous voulons vulgariser la matière et la rendre accessible à tous.

Le Besoin en Fonds de roulement soit le BFR est l’écart entre vos créances court terme ( principalement clients) et vos dettes court terme ( principalement fournisseurs).

Le principe est de vérifier que le montant  total de ce que vos clients vous doivent est inférieur au montant que vous devez payer à votre fournisseur. Autrement dit,  vous encaissez plus vite que ce que vous décaissez pour payer votre fournisseur.

Si votre résultat est positif ( client > fournisseur), cela veut dire que votre Besoin en fonds de Roulement est positif et donc avez besoin d’un financement.

Sur base de cela, vous pouvez à présent facilement estimer votre BFR et prendre les décisions qui s’imposent.  Sachez toutefois que pour être précis, il conviendrait de prendre en compte dans le calcul les différentes créances à moins d’un an autres que les clients et les dettes à moins d’un an, autres que les fournisseurs.

La règle :  » Ne donnez pas avant de recevoir mais donnez après avoir reçu ! « 

Pour les indépendants et PME, calculer votre BFR et ainsi vérifier que votre échu client est inférieur à votre échu fournisseur, est une indication importante à la bonne gestion financière de votre entreprise.

Vous l’aurez compris: pour optimiser votre BFR, il faut  gérer les débiteurs d’une façon optimale.

Ci-dessous, je vous livre les conseils de Mr Malnero, Managing Director Working Capital Solutions chez ING. ( source ING Entreprise – 216-octobre novembre 2016 – Maitriser le besoin en fonds de roulement)

  • « Screening client «   Vérifier la situation financière de ses clients: Les grandes sociétés ont un crédit controller qui se charge de vérifier de la solvabilité du client. Même si c’est difficile, il peut être préférable de refuser des clients.
  • Strict dans les conditions de paiement : privilégier les facture d’acomptes et/ou imposer un paiement au grand comptant pour les nouveaux clients.
  • Procédure stricte et précise dans les impayés:  importance d’avoir des relances régulières et systématique
  • Politique stricte de gestion dans les débiteurs : il convient de refuser toutes nouvelles commandes si un client peut représenter 10% de l’encours total et lorsque les factures en retard excèdent 5% du total facturé.

 

Lux-Consilium vous propose de vérifier la santé financière de vos clients et peut se charger de vos relances.

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer